dimanche 2 octobre 2022

Tao Geoghegan Hart : le nouveau joyau de la couronne

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Trente-huit secondes pour une éternité. En devançant Jai Hindley de 38 petites secondes dans les rues de Milan pour le contre-la-montre final, Tao Geoghegan Hart est entré en 2020 dans le cercle très restreint des vainqueurs de grands Tours originaires du Royaume-Uni.

Il rejoint Froome, vainqueur du Tour, du Giro et de la Vuelta, Geraint Thomas (Tour), Bradley Wiggins (Tour) et Simon Yates (Vuelta) confirmant l’émergence d’une véritable école britannique vingt ans après les premiers exploits d’un Robert Millar qui n’avait pu faire mieux que 2ème en Italie et en Espagne.

À 26 ans, le jeune Londonien aux origines irlandaises et écossaises qui vit à Gérone, en Catalogne, a désormais devant lui un avenir forcément chamboulé par un succès inattendu qui peut lui ouvrir de nouveaux horizons. Ou pas. « On le suivait déjà depuis pas mal d’années, lorsqu’il était jeune, avoue Frédéric Guesdon, directeur sportif de GroupamaFDJ. Il ne vient pas de nulle part, on l’a vu grandir et progresser.

Il avait fait de belles performances notamment dans le Tour des Alpes où il avait gagné deux étapes et fini 2ème au général. Mais de là à gagner un grand Tour dans la foulée, à son âge… il y avait un fossé qu’on ne pouvait pas imaginer.

Le voir gagner le Giro est une surprise qui n’est peut-être pas comparable à la victoire de Pogacar sur le Tour… mais quand on regarde les circonstances de course en Italie, et la concurrence qui était la sienne, disons que ça s’explique. Il a su profiter des aléas et saisir cette opportunité. Son potentiel est là, il faut voir maintenant jusqu’où il va pouvoir l’amener, quelle est sa marge de progression. »

Tao Geoghegan Hart « ne vient pas de nulle part »

Avec un profil de coureur complet dont la principale force est de n’avoir aucune vraie faiblesse, plus proche d’un Wiggins que d’un Froome, l’ancien élève d’Axel Merckx (voir l’entretien ci-contre) a de belles années qui l’attendent à condition de savoir gérer ce nouveau statut et de canaliser un caractère bien trempé, où entêtement et perfectionnisme ne lui ont pas toujours facilité la vie.

Ambitieux, il avoue rêver de gagner aussi le Tour et la Vuelta. Fan de foot et d’Arsenal, passionné de voyages, de nouvelles technologies et de… café, Tao est passé de l’ombre à la lumière en trois petites semaines.

Sans égaler dans les gazettes londoniennes les champions « so british » du moment, Lewis Hamilton ou Marcus Rashford, il s’inscrit dans la même lignée progressiste, avec des centres d’intérêts qui dépassent largement les limites du cyclisme, et ne craint pas les conséquences médiatiques de ses prises de positions ou de son exploit italien.

En couple avec la cycliste Hannah Barnes, il abordait sans complexes une année 2021 qu’il savait déterminante au sein d’un team INEOS Grenadiers rempli de leaders et de vainqueurs de grands Tours potentiels.

Il a déjà sa place de numéro un chez Ineos, selon Axel Merckx

À ceux qui estiment que sa progression passe désormais par un nouveau défi dans une formation qui lui offrirait davantage de protection, un statut de leader unique, des victoires qui ne dépendraient pas de l’abandon d’un coéquipier, mais bien de ses ambitions personnelles, celui qui le connait peut-être le mieux, parce qu’il l’a formé, lui a conseillé de ne pas partir trop tôt, Axel Merckx, propose une autre analyse :

« Il a déjà sa place de numéro 1 chez INEOS. Car, aujourd’hui, les meilleures équipes n’abordent plus les grands Tours avec un seul leader. Ils ont aussi un plan B ou un plan C en cas de problèmes… Cette approche a porté ses fruits lors du Giro et a confirmé son importance dans l’équipe.

Il pourrait toujours aborder un grand Tour dans une autre équipe en tant que leader unique, mais ça ne renforcerait pas davantage ses chances de le gagner. » La démonstration est implacable et Tao Geoghehan Hart a d’ailleurs prolongé son contrat jusqu’en 2023 !

Ne manquez pas Cyclisme magazine, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi