samedi 26 novembre 2022

TOP 14 : ce que vous croyez savoir sur Thomas Jolmès (UBB)

À lire

Vu comme un futur très grand dès son plus jeune âge sous le maillot de Grenoble et La Rochelle, Thomas Jolmès (26 ans) a repris le fil de sa carrière sous le maillot de l’UBB après avoir perdu le goût du rugby au stade rochelais. Au point d’avoir fêté sa 1ère sélection cet été du haut de ses 2m04. 

Faux : Jolmès a fait ses débuts avec La Rochelle 

Après avoir découvert le rugby au RC Seyssins, dès ses 14 ans, il rejoint la formation grenobloise. L’année de  ses 20 ans, en 2015, il signe son premier contrat professionnel avec le club de Grenoble. Ce n’est qu’en 2017 qu’il rejoint le club de La Rochelle. 

Vrai : Son premier match en top 14 était contre Montpellier 

C’est en avril 2016, à l’âge de 20 ans que le 2ème ligne découvre le Top 14. Sous les couleurs de Grenoble, il affronte Montpellier le 30 avril (défaite 51-10). 

Vrai : Il a vécu une période très difficile dans sa carrière 

Avant d’arriver à l’UBB, le jeune 2ème ligne a connu un passage très compliqué à La Rochelle. Un trop-plein de pression donnant lieu à un dégoût du rugby et une prise de poids conséquente. Son mental marqué par ce passage, l’international français a néanmoins retrouvé le plaisir de jouer et a perdu du poids. 

Faux : Son père et son oncle ont aussi joué à l’Union Bordeaux-Bègles 

Franz Jolmès, son père, fut 2ème ligne à Grenoble et non à l’UBB. Thomas Jolmès est également le neveu d’Olivier Brouzet, joueur emblématique des Mammouths, ancien international français (71 sélections) et ancien DG de l’Union Bordeaux-Bègles. Tradition familiale, il était lui aussi 2ème ligne, formé à Grenoble, il y passera les six premières années. Lors des deux dernières, il découvrira même la tunique du XV tricolore. 

Vrai : Il s’est blessé trois jours après sa sélection au dernier tournoi des six nations 

Début du mois de mars dernier, le 2ème ligne bordelais est appelé à jouer le Tournoi des Six Nations avec les Bleus, ce qui aurait pu être sa première sélection. Seulement, trois jours plus tard, il se blesse en match, rendant impossible sa participation. 

Vrai : Jolmès a joué son premier match en bleus contre le japon 

C’est en juillet dernier lors d’une tournée au pays du Soleil Levant qu’il découvre le maillot de la sélection nationale française. Il joue deux matches contre la sélection nippone, les 2 et 9 juillet. 

Faux : Son surnom chez les bleus est le guépard 

Lors de la tournée japonaise du XV de France en juillet, les Tricolores ont attribué le surnom de Lion au natif d’Echirolles. Effectivement, sa grande crinière rousse et son physique imposant ne laissent aucun doute pour celui qui a aussi des faux airs de Tahiti Bob dans les Simpson… 

Faux : Jolmès n’a pas encore marqué d’essai en top 14 

Et non, le 6 novembre 2020, Thomas Jolmès a bien inscrit son premier et seul essai en Top 14 (avant le début de cette nouvelle saison), avec Toulon contre Brive. 

Vrai : Il sera en fin de contrat en juin 2023

Thomas Jolmès arrive à la fin de son contrat avec Bordeaux, en fin de saison. Nul doute que s’il réalise une saison similaire à la saison passée, plusieurs clubs se presseront afin de le signer. Juin 2023 pourrait donc être l’occasion de découvrir un autre club ou bien de prolonger l’expérience du côté de l’UBB. 

Faux : Jolmès suit des études pour devenir coach

Le rugbyman suit des études de kinésithérapeute. Thomas Jolmès a d’ailleurs déclaré que ses études l’aident beaucoup pour retrouver son équilibre de vie, entre sportif professionnel et vie d’à côté. 

Fañch Tessier-Merhand

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi