vendredi 14 juin 2024

Tour d’Italie 2022 : Bernal dans toutes les têtes…

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Pour cette nouvelle édition, le Tour d’Italie s’offre un plateau de haut niveau. Avec plusieurs anciens vainqueurs (Nibali, Dumoulin, Carapaz, Geoghegan Hart…) et un parcours inédit. Egan Bernal, tenant du titre et victime d’un grave accident à l’entraînement en janvier, sera dans toutes les têtes…

Pour sa 105ème édition, le Tour d’Italie a décidé de voyager. Pour la 14ème fois de son histoire, le Giro partira de l’étranger. Après le Danemark (2012), l’Irlande du Nord (2014), les Pays-Bas (2016) et Israël (2018), ce sera la Hongrie et Budapest qui lanceront le premier grand Tour du calendrier le vendredi 6 mai prochain.

Avec trois étapes en terre hongroise, dont un chrono de 9,2 km, lors de la 2ème étape, les équipes présentes auront l’occasion de découvrir un parcours inédit. Dès le mardi d’après, et après une journée de transfert, ce sera l’Etna qui permettra aux leaders de s’exprimer. Ensuite, il y aura un terrain de jeu varié avec de belles difficultés comme le Portella Mandrazzi (5ème étape) avant de finir la semaine avec le Blockhaus du massif des Apennins qui sera grimpé à deux reprises.

Après le jour de repos, la mer Adriatique servira de décors pour les sprinteurs, avant de passer d’Est en Ouest pour rejoindre les Alpes en fin de deuxième semaine, avec une arrivée au sommet, à Cogne (15ème étape).

Dernier Giro pour Valverde

La dernière semaine sera décisive après une montée en puissance progressive. Les leaders encore présents auront tout le loisir de faire la différence. Pour les autres, il faudra s’accrocher. Aprica, Lavarone, le Sanctuaire de Castelmonte et Marmolada étant les arrivées qui permettront de faire la différence. Avant le dimanche 29 mai et la conclusion des trois semaines de course.

Vérone, la ville des amants de Shakespeare, Roméo et Juliette, devenant le théâtre de la fin du Giro 2022 avec un contre-la-montre de 17,1 km. De quoi offrir du suspense jusqu’au bout, après 3410,3 km au total. Pour les anciens vainqueurs comme Vincenzo Nibali (2013 et 2016), Tom Dumoulin (2017), Richard Carapaz (2019) et Tao Geoghegan Hart (2020), il y aura la possibilité de s’exprimer.

Bernal ne sera pas là, à l’inverse de tous les favoris

Les outsiders comme Richie Porte (INEOS Grenadiers), Miguel Angel Lopez (Astana), Simon Yates (Team BikeExchange-Jayco), Mikel Landa (Bahrain Victorious), Guillaume Martin (Cofidis), Clément Champoussin (AG2R Citroën Team), João Almeida (UAE Team Emirates), Wilco Keldermann, Jai Hindlay (BORA-hansgrohe), Attila Valter (Groupama-FDJ) ou encore Esteban Chaves (EF Education-EasyPost), il faudra se montrer patient et régulier pour espérer inscrire leur nom au palmarès.

Les sprinteurs seront bien représentés également. Pour tenter d’accrocher le classement par points avec Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Elia Viviani (INEOS Grenadiers), Tim Merlier (Alpecin-Fenix), Caleb Ewan (Lotto-Soudal), Mark Cavendish (Quick-Step Alpha Vinyl) sans oublier l’ancien vainqueur du maillot cyclamen, Giacomo Nizzolo (Israel-Premier Tech).

Ce Tour d’Italie sera aussi historique avec la présence d’Alejandro Valverde (Movistar). Le dernier Giro de sa longue carrière. Un Giro, que ne devait pas disputer le vainqueur sortant, Egan Bernal, annoncé sur le Tour de France, mais qui sera dans tous les esprits après son accident à l’entraînement en Colombie. Percutant l’arrière d’un bus, il a été opéré d’une fracture du fémur et d’une autre à la rotule. Il souffre également d’un pneumothorax et a été touché à la colonne vertébrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi