mardi 5 mars 2024

Vakatawa transforme l’essai au Racing 92 et compte bien y rester

À lire

Excellent en club comme en sélection, le centre d’origine fidjienne Virimi Vakatawa a décidé de rester au Racing 92 au moins jusqu’à la coupe du monde 2023. Avec un beau contrat à la clé.

L’an dernier, les supporteurs du Racing 92 ont retenu leur souffle. L’un des dossiers de prolongation à gérer a duré plusieurs semaines, ils ne voulaient pas voir partir Virimi Vakatawa qui, lui, avait l’embarras du choix et le Racing 92 a dû se battre pour garder son joueur.

Le centre de l’équipe de France était l’un des joueurs les plus courtisés sur le marché des transferts. Approché par de nombreux clubs du Top 14, anglais ou japonais, Virimi Vakatawa a décidé de prolonger son contrat de deux ans avec le Racing 92. Il aurait pu gagner plus ailleurs, mais il fait confiance au club qui lui a donné sa chance en 2009.

Au centre, il a véritablement explosé, il a pris une nouvelle dimension, notamment lorsque Gaël Fickou l’a rejoint, les deux joueurs sont extrêmement complémentaires et forment également la meilleure paire de centres des Bleus.

Vakatawa a refusé une offre monumentale de Gloucester

En attendant la Coupe du Monde 2023, il espère ouvrir son palmarès avec le Racing 92. Il n’a pas été champion de France en 2016 car il était avec l’équipe de France à 7. Le président a reconnu à maintes reprises que le club était aller au maximum de ses possibilités financières pour conserver l’un des meilleurs centres du monde.

Il ne pouvait jouer le jeu de la surenchère en raison du Salary Cap et le club craignait que l’offre monumentale faite par Gloucester, les clubs anglais pouvant utiliser le marquee player, ne convainque le joueur de partir. Le centre francilien émergerait à un salaire annuel de 926 000 euros (un chiffre démenti par le président du Racing).

Selon les chiffres du magazine Forbes relayés par le média Ruck, il serait le deuxième salaire du club derrière Finn Russell (1,01 million d’euros). Vakatawa a privilégié la stabilité en vue de la Coupe du monde. Après le Mondial, Virimi Vakatawa aura, peut-être, envie de changer d’air, mais en attendant ce sont les supporteurs du Racing 92 qui en profitent.

Ne manquez-pas, Rugby magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi