mardi 4 octobre 2022

Yoram Moefana (UBB) peut dire merci à son oncle !

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

A seulement 22 ans, le centre international français de l’UBB, Yoram Moefana, s’est fait un nom sur la planète rugby au prix d’un parcours et de qualités atypiques.

Vrai – Moefana a suivi son oncle en Métropole

Le Bordelais originaire de Wallis et-Futuna a commencé le rugby à l’âge de 9 ans, tout en pratiquant d’autres sports comme le football et le volley. En 2013, son oncle Tapu Falatea lui propose de le suivre en Métropole, dans son club d’alors, Limoges. Les parents de Yoram sont d’accord. Il a alors 13 ans.

Faux – Il a rejoint le centre de formation de Perpignan

Après une année passée dans le Limousin en 2013, le jeune Yoram débarque à Colomiers, toujours en compagnie de son oncle. Il intègre d’abord l’équipe cadets puis ensuite le centre de formation. Il va faire ses grands débuts professionnels en Pro D2 en faisant très vite de grosses différences.

Vrai – Moefana a joué son premier match pro contre Carcassonne

7 septembre 2018. Moefana fait ses grands débuts dans le championnat de France de Pro D2. Il n’a que 18 ans. Son équipe de Colomiers s’incline de peu à Carcassonne (25- 20). Mais, dès son entrée, il fait preuve d’une très grande maîtrise.

Vrai – Il a été sérieusement blessé

Le centre international de l’UBB n’en est encore qu’au début de sa jeune carrière. Cependant, son corps a déjà subi de sérieux chocs. Pour preuve, sa sérieuse blessure contractée à la fin de l’année civile 2020. Il avait pourtant été auteur d’un très bon début de saison. Il avait marqué cinq essais en sept matches de championnat, ce qui lui avait valu d’être sélectionné en équipe de France pour la Coupe d’automne des nations (contre l’Italie et l’Angleterre). Mais se blessant contre le Stade Toulousain avec une lésion à un ligament entre la cheville et le tibia, son indisponibilité avait été de trois mois.

Il n’avait pas pu postuler à une place pour le Tournoi des Six Nations. Et en mai 2021 contre Montpellier, il s’est fait une entorse à une cheville avec arrachement du ligament. Moefana avait alors dû mettre un terme à sa saison.

Faux – Moefana a marqué son premier essai en Bleus contre le Pays de Galles

Moefana ne marque pas son premier essai international avec l’équipe de France contre les Gallois, mais contre les Ecossais. C’est lors du troisième match du dernier Tournoi des Six Nations à la 13ème minute. Le 26 février, la France bat le XV du Chardon à Murrayfield 36 à 17.

Faux – Il n’a pas prolongé avec l’UBB

Arrivé en Espoirs à l’UBB en 2019, le centre a gravi les échelons les uns après les autres jusqu’à la reconnaissance internationale. Au sein de son club on croit évidemment énormément en lui. Déjà engagé jusqu’en 2022, il a prolongé pour deux ans supplémentaires. Le voilà lié à Bordeaux au moins jusqu’en 2024.

Vrai – Moefana a un physique hors du commun

Moefana mesure 1m82 pour 97 kg. La simple lecture de ces chiffres ne suffit pas à décrire le gabarit incroyable du Bordelais. Bien évidemment ses cuisses hyper volumineuses sautent aux yeux. Mais pas que. Sa puissance impressionnante associée à des qualités d’explosivité peu communes en font un joueur à part.

C’est sa densité physique (mais aussi sa très bonne technique individuelle) qui lui a permis de sortir du lot quand il était plus jeune. On remarque plus encore ses qualités premières à haut niveau. Doté d’un très bon sens tactique, Moefana multiplie les franchissements. Capable de développer son meilleur rugby soit dans l’espace soit au contact, toutes ses aptitudes ne seraient pas d’actualité sans un physique au-dessus de la moyenne !

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi