mardi 27 septembre 2022

Bamba Dieng, le buteur clandestin de l’OM

Lokomotiv Moscou - OM (18h45)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Plus d’un an après son arrivée, Bamba Dieng a surgit dans la vie de l’OM en février dernier en marquant en Coupe de France. Mais depuis la semaine dernière et son match exceptionnel à Monaco, il a pris une nouvelle dimension. Au plus grand bonheur de l’OM.

Si le terme n’était pas si grave et sensible et que l’on pouvait en sourire, on dirait que Bamba Dieng est presque un immigré clandestin. Il y a un peu plus d’un an, c’est en effet dans l’anonymat le plus total que le Sénégalais de 20 ans débarque de l’Académie Diambars, avec laquelle l’OM a un accord de partenariat.

A l’époque, l’OM rêvait du « grantatakan » et il valait presque mieux taire l’arrivée du meilleur buteur du championnat du Sénégal (12 buts en 14 matchs), en prêt avec une option d’achat de 400 000 euros, sur les bords de la canebière.

D’ailleurs, il faudra attendre le 9 février suivant et un match de Coupe de France remporté par l’OM de Larguet, pour se rappeler qu’il existe. Entre temps, le fameux « grantatakan » est enfin arrivé et on ne voit pas qui se soucierait de ce gamin, qui affiche pourtant déjà des prédispositions intéressantes. Mais pas suffisantes encore pour le sortir du groupe de la réserve, d’où le sortira Larguet.

Arrivé dans l’anonymat, payé 1800 euros par mois… Bamba Dieng était presque « un buteur clandestin »

A l’époque, le jeune sénégalais touche 1800 euros par mois. Un statut de « buteur clandestin » qui ne donne pas franchement confiance… Son transfert définitif cet été lui a permis d’augmenter son salaire, mais l’OM et le joueur avaient prévu de se rencontrer la semaine dernière pour évoquer une revalorisation salariale.

Le rendez-vous avait finalement été repoussé à ce mardi, pour lui permettre de préparer au mieux le match de Monaco. Le hasard faisant merveilleusement bien les choses, le Sénégalais a donc pu profiter de son doublé (et gros match) à Louis II.

Il aurait pu partir cet été, Pablo Longoria avait fixé son prix à 5 millions d’euros

Cet été, l’OM a quand même frôlé la catastrophe. Si Dijon, venu pour un prêt, s’est heurté à un refus catégorique de Jorge Sampaoli, en revanche, Pablo Longoria avait fixé son prix à 5 millions d’euros. Mais personne n’a osé miser autant sur le joueur de 20 ans et cinq apparitions en équipe première.

Pour l’instant, tout laisse à penser que l’OM est parti pour s’en frotter les mains. Son match en Principauté, marqué par ses buts bien sûr, mais aussi sa puissance, sa vivacité, sa rapidité et son sens du jeu, en font le nouvel atout offensif de l’OM, en attendant le retour de Milik (au plus tard début octobre).

Ce soir à Moscou, ce sera forcément ses premiers pas en Coupe d’Europe, pour sa deuxième titularisation de la saison. Certainement pas la dernière.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi