jeudi 29 septembre 2022

Disparition : il y a 48 ans, Jean-Paul Belmondo finançait les débuts du PSG

À lire

Sans Jean-Paul Belmondo, le PSG n’existerait peut-être pas aujourd’hui. C’est plus que l’un des ses plus fidèles supporters que perd aujourd’hui le club de la capitale : c’est un de ses fondateurs.

Il faut remonter 48 ans en arrière pour se rappeler que ce géant du cinéma français, qui s’est éteint aujourd’hui à l’âge de 88 ans, a largement contribué à la création du club.

« J’étais très ami avec une bande de potes, avec Francis Borelli. Il y avait aussi Daniel Hechter et Jacky Bloch, un brave garçon. Ils m’ont demandé de monter ce PSG. Comme eux, j’ai mis de l’argent pour que démarre l’aventure, mais je ne suis pas resté longtemps. Ce n’était pas compatible avec mon emploi du temps », expliquait il y a trois ans dans les colonnes du Parisien celui qui avait déjà tourné plus d’une cinquantaine de film, dont A bout de souffle (1960), Pierrot le Fou (1965) ou Borsalino (1970).

Interrogé au sujet du club de la capitale, il reconnaissait y avoir investi « beaucoup d’argent » et en être toujours supporter. Toutefois, l’acteur qui a pratiqué de nombreux sports (la boxe était son sport favori, mais il a aussi été trois quarts aile de rugby pour le Racing et gardien de but), déplorait la place prise par l’argent dans le foot aujourd’hui.

A Neymar et Mbappé, il préférait Pelé, Kopa ou Fontaine, les stars de sa jeunesse.  « On ne peut pas comparer les époques. Mais un champion comme Pelé me faisait plus rêver que ceux de maintenant. C’est peut-être une question en rapport avec l’argent… » racontait-il.

On continuait toutefois le voir dans la tribune VIP du PSG qui a déjà prévu de lui rendre hommage samedi prochain lors de la réception de Clermont (5ème journée de Ligue 1).

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi