vendredi 24 mai 2024

Gérald Baticle (Angers) sur un siège éjectable

Monaco - Angers (15h)

À lire

Gérald Baticle est en grand danger avant le déplacement du SCO à Monaco. Alors que les dirigeants lui cherchent déjà un remplaçant, on voit mal comment l’entraîneur d’Angers peut sauver sa tête d’ici la trêve de la Coupe du Monde.

Il faudrait un véritable petit miracle pour que Gérald Baticle conserve sa place sur le banc du SCO Angers. Après Peter Bosz, Jean-Marc Furlan, Oscar Garcia, Michel Der Zakarian et Olivier Dall’Oglio, l’ancien adjoint de Bruno Génésio a tout du profil du sixième entraineur de Ligue 1 à se faire éjecter. 

Avant son déplacement à Monaco, Angers reste sur quatre défaites de suite et pointe à la dernière place. 

Le passage à 18 clubs est fatal aux entraîneurs

Le passage à 18 clubs (avec ses quatre descentes en fin de saison) met une telle pression sur les présidents, que l’on voit mal l’ancien joueur de l’AJA (entre autres) résister à un tel passage à vide. Surtout que la saison dernière s’est terminée difficilement pour les Angevins. Au mieux, l’entraîneur du SCO restera jusqu’à la longue coupure de la Coupe du Monde, mais on ne le voit pas passer les fêtes de Noël à Angers. 

Selon nos informations, cela fait plusieurs semaines que les dirigeants cherchent une solution pour lui trouver un remplaçant. Après le déplacement à Monaco, le SCO recevra Lens et se déplacera à Lille : rien de très rassurant. 

 D’autant plus que le premier de ces trois « matchs de la survie » se fera sans Sofiane Boufal, blessé, et pas dans le groupe. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi