samedi 13 avril 2024

Grégory Anquetil (très dur sur l’évolution du hand en France) : « Le travail n’a pas été fait »

À lire

Le légendaire double champion du monde, Grégory Anquetil, consultant pour la chaîne L’Equipe après l’avoir été pour les chaînes du groupe Canal +, ne se satisfait pas de la situation de son sport.

Que vous inspire la situation du hand dans le paysage médiatique français ?

Lorsque j’ai commencé en 2008 à Montpellier, au niveau médiatique, le hand était logé à peu près à la même enseigne que le rugby ou le basket… Depuis, on est resté dans la charrette pendant que le rugby explosait littéralement. Le travail n’a pas été fait.

Grégory Anquetil fustige la faible présence du hand dans les médias

Qu’aurait-il fallu faire pour suivre l’exemple des rugbymen ?

Il aurait fallu être plus ouvert, prendre plus de risques, ce qu’ont fait les rugbymen en accueillant des chefs d’entreprises qui ont investi autant pour développer le sport, ses structures, ses clubs que pour payer des joueurs. C’est évidemment sur cette manne financière là qu’ils ont construit leur développement. Cet apport financier fait défaut au handball aujourd’hui.

Le milieu du hand serait-il trop frileux ?

Je me pose la question quand je vois comment le projet de Monsieur et Madame Pamart est accueilli, pas toujours avec bienveillance, à Bourg de Péage et au-delà dans leur volonté de créer une chaîne 100% hand, HandStar TV. A croire que beaucoup de gens préfèrent que le hand reste un sport de préau !

La réalité est que trop de clubs fonctionnent encore dans l’amateurisme, à gérer des PME, et des budgets de l’ordre d’un ou deux millions d’euros, sans en avoir forcément les compétences. Ça donne des catastrophes. Le cas de Bourg de Péage n’est pas le seul, et s’il n’y a pas de vraie prise de conscience, il y en aura d’autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi