jeudi 29 septembre 2022

Les stars du Variétés Club de France se mobilisent pour le Général de Gaulle

À lire

C’est un double évènement exceptionnel que prépare le Variétés Club de France et toutes ses stars dans le cadre de l’inauguration du Stade Charles de Gaulle, le 6 juin prochain à Colombey-les-Deux-Eglises.

La raquette de Richard Gasquet, le maillot (dédicacé) de Léo Dubois, trois maillots de l’équipe de France de rugby dédicacés par les joueurs, un maillot jaune du Tour de France… C’est une des plus belles ventes aux enchères dans le domaine du sport que Jacques Vendroux et le Variétés Club de France sont en passe de monter au profit de la fondation Anne De Gaulle (une des deux filles de Charles de Gaulle, autiste et morte très jeune).

Une vente aux enchères dont la date exacte n’a pas officiellement été arrêtée mais qui précèdera d’une quinzaine de jour l’inauguration du Stade Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises, dimanche 6 juin prochain.

Une inauguration élevée quasiment au statut d’événement national tant elle est exceptionnelle. Figurez-vous que sur 3903 lieux (aéroports, places, rues…) dédiés à Charles de Gaulle, on n’y trouve pas un seul stade de foot !

Platini, Rocheteau, Blanc, Giresse, Barthez, Larqué… ils seront tous là

D’ailleurs, les membres les plus prestigieux du Variétés ne s’y trompent pas : tous ont déjà manifesté leur envie d’être présents. De Platini à Rocheteau, en passant par Blanc, Giresse, Barthez, Karembeu ou bien sûr le plus célèbre de tous, Jean-Michel Larqué. Tous veulent participer à cet événement à la symbolique très forte, 77 ans après le débarquement des forces alliées en Normandie.

« Nous affrétons des avions pour faire venir tout le monde », explique Jacques Vendroux qui s’appuie sur le réseau du VCF mais peut aussi compter sur la mobilisation de toute une région. « Le club de Troyes par exemple, met à notre disposition un car pour emmener les joueurs de l’aéroport de Troyes à Colombey-les-Deux-Eglises », se félicite l’ancien directeur des sports de Radio France.

Quatre mois avant l’événement, il reste toutefois une grosse incertitude : l’évolution de la pandémie permettra-t-elle que tout se déroule normalement ? « Je suis en contact direct avec le préfet de la Haute-Marne, M. Zimet, qui me dira exactement ce que nous pouvons faire », explique Vendroux. « On se pliera à sa décision. S’il faut jouer devant 2000 ou 1000 personnes (ndlr : environ 7000 sont attendues) on le fera… On va tout faire pour éviter de reporter cet événement symbolique ».

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi