lundi 3 octobre 2022

Ligue 2 : le Paris FC, mais aussi Le Havre, Sochaux et Caen attendus

À lire

La dernière édition du championnat était de grande qualité, la prochaine, qui débute aujourd’hui, s’annonce tout aussi grandiose. La Ligue 2 a réussi l’exploit de placer trois clubs (Toulouse, Ajaccio et Auxerre) en L1. Les forces en présence.

Saint-Etienne et Metz les deux relégués rêvent logiquement de remonter directement, même si les Verts ont beaucoup de problèmes en interne et certains dirigeants cherchent de nouveaux investisseurs tandis que d’autres bloquent toute opération de rachat.

Saint-Etienne pas à la hauteur ?

Saint-Etienne sera l’équipe la plus attendue du championnat, elle devrait remplir les stades à l’extérieur. Monument du foot français, l’ASSE possède avec Laurent Batlles un entraîneur qui connait parfaitement ce championnat, il est monté avec Troyes, il peut le faire avec Saint-Etienne. Toutefois, le club pourrait est handicapé par plusieurs facteurs (huis clos, points de pénalité, recrutement contestable, manque de moyens) et il faudra un exploit pour remonter immédiatement.

Les prétendants à la montée n’auront pas droit à l’erreur car il n’y aura que deux montées et les outsiders ont les dents longues. Même si Sochaux, qui reste sur un magnifique championnat avec une courte élimination en barrages à Auxerre, aux tirs au but, mais qui a perdu son entraîneur Omar Daf. Le Paris FC, lui aussi barragiste la saison dernière, apparaît comme le principal outsider pour monter.

La Ligue 2 plus ouverte que jamais

Thierry Laurey a mis en place un collectif bien huilé,  difficile à prendre en défaut défensivement et qui propose du jeu. Caen peut aussi se mêler à la lutte et faire oublier à ses supporteurs sa difficile saison 2021/2022. Les Caennais ont bien terminé l’exercice et ils seront présents cette saison.

Le Havre et sa nouvelle organisation sous l’impulsion de Mathieu Bodmer et Luka Elsner peut surprendre, Laval aussi. On suivra aussi le Caen de Stéphane Moulin, qui, après une saison pour mettre en place sa philosophie, et un recrutement intelligent, pourrait être un candidat sérieux.

Ce sera en revanche très compliqué pour les deux autres promus Annecy et Villefranche (si le club prenait la place de Bordeaux), tout comme pour Rodez, Bastia et même Pau qui a perdu des joueurs importants. Mais touts ces clubs se sont bien renforcés pour passer le cap de cette saison à quatre descentes.

Attention à Niort, qui, mine de rien, a composé une équipe prête à nous étonner, avec notamment l’ancien Marseillais Charles Kaboré comme leader de luxe.

Place maintenant au terrain et aux acteurs du jeu qui ont une nouvelle fois l’occasion de montrer que la L2 est un championnat de plus en plus compétitif et offensif.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi