dimanche 2 octobre 2022

Lionel Messi, le jackpot d’Adidas

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Quand, le 8 août dernier, il a fait ses adieux au FC Barcelone durant une conférence de presse au Camp Nou, Lionel Messi a fondu en larmes. Après 21 ans passés au sein du club espagnol, une immense page s’est tournée pour lui.

Le 10 août il a atterri à l’aéroport du Bourget à Paris, où des centaines de supporters se sont amassés pour l’accueillir. Lors de sa première conférence de presse en tant que joueur du PSG, la joie a remplacé la tristesse :

Messi met la L1 dans tous ses états

« Je suis très heureux. Chacun sait comment je suis parti de Barcelone. Cela a été très dur, après beaucoup d’années passées là-bas. Mais à peine arrivé ici je suis très content. J’ai beaucoup d’enthousiasme. J’ai envie que tout se passe rapidement, de commencer cette nouvelle étape.

Je voudrais remercier le président, Leonardo, et l’ensemble du club. Depuis le premier jour où le Barça a sorti son communiqué, ils se sont positionnés. Tout a été très rapide, fluide. Je souhaite les remercier pour l’accueil. J’ai toujours le même enthousiasme et la même envie de gagner. On est prêt à lutter pour tous les trophées.

Je souhaite remercier les Parisiens. Cela a été un peu la folie à mon arrivée. C’était la cerise sur le gâteau cet accueil… » a commenté la « Pulga ».

La Pulga met la Ligue 1 en ébulition

Le champion du monde 1998 Bixente Lizarazu s’est réjoui sur les ondes de Radio France, de l’arrivée de cette super star dans notre championnat :

« Cela paraît même irréel. Messi était pourtant totalement associé à cette équipe de Barcelone. Mais le Barça a connu beaucoup de problèmes ces deux dernières années.

Il y a eu beaucoup de tensions avec lui. Le PSG a été opportuniste tout simplement, et a réussi à le faire signer, même s’il a 34 ans et qu’il est plutôt sur la fin de sa carrière. Il a encore un très, très gros niveau. Il est capable de supporter les spectateurs et les téléspectateurs ».

C’est un euphémisme que de dire que le n°30 du PSG « pue » le football. Ce joueur hors catégorie émerveille tellement la planète football depuis des années que les superlatifs à son sujet finissent par perdre de leur intensité dans la signification. Messi est un joueur qui a plusieurs surnoms. L’Argentin s’est fait communément appeler « Leo » depuis l’époque du centre de formation du FC Barcelone.

La signification est très simple à expliquer. Il s’agit tout simplement d’une forme abrégée de son prénom. Son surnom le plus connu reste la « Pulga » (« la puce » en français). Il lui a été attribué en raison de sa petite taille (1m69). Mais pas que.

C’est aussi en raison de son énergie et de son extrême vivacité. Lors d’un match en 2005 au Camp Nou, un journaliste argentin l’a appelé ainsi pour la première fois la « Pulga Atomica » (« la puce atomique »).

Pour autant ce sobriquet remonterait même à son enfance puisque ses frères l’appelaient la « Pulguita » (« la petite puce »). Il arrive aussi qu’on surnomme le natif de Rosario de « Goat ».

Littéralement ce terme signifie « chèvre » en français. Au sens figuré on ne peut absolument pas attribuer ce qualificatif à ce joueur d’exception. Il faut comprendre plutôt l’acronyme « The Greatest of All Time », le « meilleur de tous les temps ». Un sens qui colle bien plus à la peau de la nouvelle icône du PSG.

Un ambassadeur de luxe

Si Cristiano Ronaldo est l’icône de Nike, Lionel Messi est l’ambassadeur de luxe d’Adidas. Depuis son plus jeune âge, l’Argentin est associé à la marque aux trois bandes et cela se vérifie encore aujourd’hui au PSG avec une nouvelle chaussure.

Cette saison, Lionel Messi portera deux styles de chaussures avec les « Nemezis Messi » et les « Speedflow Messi », des modèles uniques qui ont été conçus pour et par Messi lui-même.

C’est évidemment le jackpot assuré pour Adidas qui paie énormément pour pouvoir utiliser l’image du génie argentin, figure principale de la marque aux trois bandes.

D’ailleurs, elle a profité de la venue de Messi au Paris Saint-Germain pour lancer un plan de communication et mettre en avant son nouveau modèle rouge qui va à merveille avec le rouge du maillot parisien.

Sur les affiches où on pouvait lire : « Même la plus belle ville du monde peut s’embellir. Paris est prêt pour ton prochain chapitre, Leo Messi. Messi, c’est Paris. »

Dans cette lutte de leaders sur le marché des chaussures de sport, Adidas sait qu’elle pourra compter sur la passion qui anime les fans de Lionel Messi, notamment chez les jeunes avec une chaussure rouge et légère.

Adaptée aux joueurs les plus techniques et ayant pour ambition d’offrir la meilleure adhérence et le meilleur touché de balle, la technologie « torsion system » est omniprésente et permet des torsions extrêmes, avec un équilibre de haut niveau.

Messi jouera avec des Speedflow et Nemezis

La languette permet aussi un plus grand confort une harmonie avec le coup du pied du joueur. Pour accompagner le numéro 30 parisien, Adidas a aussi d’autres ambassadeurs au PSG avec notamment Achraf Hakimi, Georginio Wijnaldum, Angel Di Maria, Juan Bernat ou encore Ander Herrera qui alterneront entre la Nemeziz et la Speedflow.

Tout comme la star argentine. La nouvelle version de la Copa Mundial, la 20.1 noir et orange devrait faire son apparition aux pieds de Sergio Ramos. Mais

pour Lionel Messi, on fait dans le sur-mesure chez Adidas. Auparavant, on n’hésitait pas à afficher le nom « Rey del Balon » pour mettre en avant le statut de roi du ballon de Messi.

Avec un design coloré et prononcé, le rouge devrait être le premier modèle d’une longue série au PSG pour la Pulga. Pour s’offrir cette paire de légende, il faudra débourser tout de même plus de 220 euros.

Une petite somme qui n’est pas à la portée de tout le monde mais qui devrait permettre à Adidas de surfer sur la vague pour gonfler son chiffre d’affaires.

Il n’y a pas que les chaussures qui seront mises en avant. Les dérivés de la marque de l’Argentin seront aussi de beaux cadeaux à offrir pour les amoureux de la star argentine.

Le partenariat qui a démarré en 2006 et qui rapporte plus de 12 M€ par an à l’ancien Barcelonais n’est pas prêt à s’arrêter dans les prochaines années. Surtout si, sur les terrains de France, les footballeurs de tout niveau souhaitent se la jouer comme Messi.

Ne manquez-pas le Foot magazine Spécial Messi, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi