mardi 11 mai 2021

Memphis ne répond plus, l’OL en plein brouillard…

À lire

À l’image de ces dernières prestations, Memphis Depay n’a plus l’influence que l’OL attend de lui. Pollué sans doute par son histoire de prolongation chez les Gones ou de transfert au Barça, Memphis Depay navigue dans un sommeil profond, lui qui n’a plus marqué depuis six rencontres et un match à Brest. Alors que Lyon a entamé son sprint final par un faux départ, il ne faudrait que cela se transforme en sortie de route.

Lyon a l’habitude de finir en fanfare son championnat. Les Gones ont pris de nombreux points avec Bruno Genesio et Hubert Fournier par le passé pour se rattraper en fin de saison. Mais cette année, avec Rudi Garcia, la voiture lyonnaise cale au plus mauvais moment.

Depuis le début de l’année, l’OL joue moins bien et les résultats sont moins fringants. Pour ne pas dire catastrophiques. Alors que Juninho a insisté sur la rigueur et la régularité du haut niveau pour enchaîner les résultats. Le message a du mal à passer.

En atteste, le dernier match des Gones à Lens. Memphis, Kadewere et Toko Ekambi ont signé une copie médiocre. Face au Red Star hier en Coupe de France, seul Lucas Paqueta a tenu son rang.

Malgré l’appui du Président, Jean Michel Aulas, l’OL donne le sentiment d’avoir abandonner les armes pour lutter pour le titre. À moins que ce championnat si indécis soit encore la seule boussole de l’Olympique Lyonnais.

Memphis, le néant qui n’aide pas l’OL dans la course au titre

Le capitaine de l’OL semble à la peine. D’ailleurs, Sidney Govou a parfaitement résumé en une phrase le sentiment qui traverse la capitale des gaules. L’ancien attaquant des plus grandes heures lyonnaises a déclaré dans Le Progrès : « C’est un super joueur, mais quand il le veut. En première période à Lens, c’était un frein à l’équipe. Il a joué dos au but, a perdu énormément de ballons. Il a été très individualiste, comme s’il voulait se montrer. Pour aller chercher un top club, comme il aime à le dire, il faut être performant tout le temps, pas se contenter de bouts de matchs ».

Et c’est tout le problème du meilleur buteur de l’OL en championnat. Memphis, à l’image de son équipe joue toujours sur courant alternatif. Un défaut récurrent pour l’OL alors que les supporters croient dur comme fer à un huitième titre de champion de France. Cependant, comme en 2015, l’OL a déjà abandonné le combat avec cinq points de retards sur Lille. Dans cette fin de saison, Memphis a tout à prouver encore s’il veut rejoindre un top club et ne pas laisser Lyon sur un sentiment déception.

Lyon a besoin de son leader d’attaque

L’Olympique Lyonnais peut tout perdre dans ce sprint final que la Ligue 1 n’a plus connu depuis 2017. Il faudrait un réveil des Lyonnais dès dimanche contre Angers.

Pour cela, l’OL a besoin d’un Memphis au top niveau. Pour finir sur le podium ou avoir le titre dans la vitrine. Car le calendrier de l’OL reste l’un des plus corsés.

Avec la réception de Lille et le déplacement à Monaco, les Gones ont toutes les cartes en main pour élever leur niveau de jeu et prendre des points. Mais ils peuvent aussi en perdre.

Memphis Depay comme ses compères d’attaque ont tout intérêt à retrouver le sens du but pour aider l’OL à terminer son championnat sur la plus haute marche du podium. Il est donc primordiale pour Lyon de retrouver son leader d’attaque pour les sept dernières journées.

Au risque de décevoir une nouvelle fois la capitale des Gaules pour une neuvième année consécutive. La demi-finale de Ligue des champions contre le Bayern de Munich semble à des années lumières de l’OL qui n’a plus gagné de titre depuis 2012 (une Coupe de France).

« Memphis est presque indispensable » ne cesse de répéter Jean-Michel Aulas. Il est temps que le capitaine de l’OL (re)prenne ses responsabilités…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img