vendredi 24 mai 2024

Lyon : Maxence Caqueret s’éclate avec Peter Bosz

À lire

Quatrième joueur le plus utilisé de l’effectif de l’OL, Maxence Caqueret s’est imposé dans le milieu de terrain des Gones. Depuis trois ans, le joueur formé à Lyon prend du volume, encore plus avec Peter Bosz qui adore son profil box to box.

Maxence Caqueret a vécu une semaine parfaite avec les Bleuets. Incontournable au milieu de terrain, il a ouvert le score d’une sublime frappe à l’entrée de la surface en pleine lucarne. Un but qui symbolise toute l’importance du milieu français depuis le début de la saison. Caqueret est le quatrième player que Bosz utilise le plus avec pertinence.

En sentinelle avec devant lui Guimaraes et Aouar ou Paqueta lorsque Dembélé était titulaire. Caqueret a pris du volume de jeu et l’arrivée de l’entraineur hollandais n’y est pas pour rien.

Interrogé sur RMC dans l’émission Rothen s’enflamme, le milieu lyonnais appuie la philosophie de son coach :

« Ce qui caractérise notre coach, c’est la ressortie de balle de derrière, c’est quelque chose qu’on travaille beaucoup, c’est de là que viennent nos bons matchs et nos belles actions », explique l’international Espoirs. Et si les victoires ne sont pas toujours au rendez-vous, Caqueret prend en général du plaisir avec ce style de jeu. « 

C’est une tactique qui me correspond. J’aime beaucoup avoir le ballon, j’ai un assez bon volume de jeu, donc ça marche bien avec mes caractéristiques. Et quand ça marche, je suis le plus content.»

Caqueret a un jeu fait pour l’OL et Bosz

Le Lyonnais, discret dans les médias, se focalise sur le terrain et ses performances. Même si, il a laissé plané le doute sur son avenir. Caqueret étant sous contrat jusqu’en 2023 a avoué qu’il ne savait pas s’il allait rester plusieurs années ou partir.

Un sujet qui n’inquiète pas plus que ça le numéro 25 et le board de l’OL. Les discussions sont en cours entre les deux parties.

Côté football, Caqueret a appris avec Bosz à optimiser son jeu. La différence notable est son volume de course. Souvent trop intense l’année dernière, son pressing dans le vide a changé. Maxence Caqueret propose un pressing alternatif dans sa zone de jeu.

Tantôt, dur sur l’homme par moment, ou, un cadrage qui évite la progression adverse. Caqueret garde la ligne de passe et les intervalles entre sa défense et sa zone de jeu.

À contrario, l’an dernier, le lyonnais dézonait beaucoup, déstabilisant le positionnement de ses compères du milieu de terrain.

Avec Bosz, la philosophie du spectacle a mis en avant les qualités de projection de Caaqueret. Sans oublier sa qualité de passe, très à l’aise techniquement. Il casse des lignes à bon escient pour trouver Aouar ou Toko Ekambi sur les côtés, il en va de même avec Paqueta.

« Bosz apporte sa culture de la gagne »

Sur RMC, l’ancien capitaine des jeunes de l’OL a encensé Peter Bosz et sa culture du football. Un changement bénéfique pour le vestiaire lyonnais.

« J’ai vu directement la différence avec ce nouveau coach, confie-t-il. Il a ramené quelque chose de nouveau, quelque chose qui manquait je pense : cette culture de la gagne, cette envie de se battre ensemble. C’est quelque chose qu’on a retrouvé cette année, et c’est très important pour gagner des titres et des trophées. »

Il ne manque que le podium et des trophées pour que Bosz et Caqueret remplissent leurs objectifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi