jeudi 25 avril 2024

Michael Edwards, l’homme derrière le succès de Liverpool

À lire

Revenu au sommet de l’Europe en 2019 avec une victoire en Ligue des Champions, Liverpool se stabilise d’année en année et se positionne comme un concurrent sérieux au titre suprême. Dans l’ombre de cette réussite se trouve Michael Edwards.

Une équipe, un coach, avec un directeur sportif qui travaille dans l’intérêt du club : voilà l’exemple d’une politique de club efficace, avec un recrutement bien géré. Une stratégie dont beaucoup de clubs devrait s’inspirer.

Michael Edwards, symbole de la réussite des Reds

Arrivé en 2011 au poste de directeur sportif, Michael Edwards a totalement changé la face de Liverpool. A coup de recrutements ambitieux, qui répondaient aux demandes de ses entraîneurs, il a fait de Liverpool un cador européen. On pense notamment au recrutement de Sadio Mané, Mohammed Salah ou encore Virgil Van Djik…

À la suite de la défaite en finale face au Real Madrid lors de la saison 2017-2018, il analyse, et comprend le besoin de se renforcer au poste de gardien de but. L’année suivante, le Liverpool de Jürgen Klopp remporte le Graal.
Devinez quoi ? Le gardien de but brésilien Alisson Becker, recruté par les Reds à la Roma moyennant 62,5 millions d’euros,  est un élément décisif de cette campagne européenne. Il évite notamment l’élimination de son équipe lors de la phase de groupes grâce à un arrêt décisif à la 92ème minute face à Milik (à l ‘époque à Naples). Son coach, Jürgen Kloop, l’encensera après le match : « Merci mon Dieu, nous l’avons. Si j’avais su à quel point il était bon, j’aurais payé le double ».

Luis Díaz, dernier exemple concret

Mohamed Salah, Sadio Mané et Roberto Firmino seront en fin de contrat en 2023. Au lieu de s’y prendre à la dernière minute, le club a fait le choix de recruter Luiz Díaz, qui très vite bouscule la hiérarchie des attaquants, de quoi faire comprendre à ces trois-là, qu’ils ne sont plus forcément indispensables et que s’ils veulent rester, doivent s’inscrire dans le projet Liverpool. Un recrutement qui s’est avéré déjà décisif, avec un doublé face au Benfica lors du quart de final aller, son ancien ennemi juré…

Cet été, c’est un véritable tournant qui s’annonce. Michael Edwards, en fin de contrat, quittera Liverpool à la fin de la saison, lui qui est un acteur majeur dans le renouveau du club et dans son triomphe. Un directeur sportif, intelligent, et qui décèle les réels besoins de l’équipe. Actuellement, il est sur les tablettes de grands clubs européens, le Real Madrid ou encore le Paris Saint-Germain aimeraient notamment le recruter. Quoi qu’il arrive, le club qui le récupèrera fera possiblement le « meilleur transfert » de cet été.

Kevin Ollier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi