jeudi 13 juin 2024

OL : Xherdan Shaqiri, l’erreur de casting

Lyon - Glasgow Rangers (jeudi, 18h45)

À lire

En difficulté depuis le début de saison, Xherdan Shaqiri ne colle pas franchement avec la philosophie de jeu de Peter Bosz. L’international suisse a tout d’une erreur de casting.

Le 23 août dernier, le transfert de Xherdan Shaqiri à Lyon en a surpris plus d’un. Acheté 6 millions d’euros à Liverpool, où il était un joueur de banc, l’international suisse n’a pas franchement le profil du joueur adepte du football total, qui coure beaucoup, parfaitement adapté à la philosophie de jeu de Peter Bosz : un pressing haut, un jeu très intense avec beaucoup de courses.

Certes, le joueur de 29 ans, aux deux Ligues des Champions (avec le Bayern et Liverpool, même s’il n’était pas titulaire), apporte son expérience et sa technique à une jeune équie lyonnaise, mais pour le reste, on fait plus que frôler l’erreur de casting. « Il est clair que je pense qu’il peut faire mieux », expliquait l’entraîneur de l’OL début novembre, mettant en avant son arrivée tardive qui l’a privé de préparation avec le groupe (Shaqiri s’est préparé avec Liverpool).

Peter Bosz : « Si on joue plus haut, on va jouer dans des petits espaces, et je suis sûr qu’il s’exprimera mieux »

Peter Bosz est le premier à reconnaître que le profil du Suisse n’est pas en phase avec le jeu de son équipe. « C’est un joueur intelligent, qui a une technique extraordinaire, surtout dans les petits espaces. Si on joue plus haut, on va jouer dans des petits espaces, et je suis sûr qu’il s’exprimera mieux », souligne le Néerlandais qui continue de lui faire confiance, au détriment d’un Cherki plein de fougue ou, comme à Bordeaux dimanche dernier, d’un Karl Toko-Ekambi plusieurs fois décisif depuis le début de saison.

Si le prix du transfert est resté raisonnable, l’ailier suisse touche 350 000 euros par mois et représente près de 20 millions d’euros d’investissement sur trois ans. A l’heure où l’OL subit, comme tous les clubs de Ligue 1, le contre coup de la crise sanitaire et pourrait se passer de Ligue des Champions pour la troisième fois de suite, c’est une somme que personne ne peut se permettre de jeter par la fenêtre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi