vendredi 19 août 2022

Pierre Ménès : « J’ai été très mal, j’ai perdu 11 kilos »

À lire

Pierre Ménès donne de ses nouvelles après des problèmes de santé et un procès reporté, le fondateur de « Pierrot Le Foot » nous parle de sa plateforme, de la Ligue 1 et des Bleus.

Pierres Ménès, après une riche année de football, comment allez-vous ?

Sur le plan football, c’est une saison assez banale. Il n’a rien d’extravagant avec cette finale de Ligue des Champions au stade de France et le fiasco que l’on connaît. Pour le reste Paris est champion, Paris qui échoue en Ligue des Champions, c’est la routine.

Sur le plan personnel, j’ai été en réanimation fin avril à début mai. J’étais vraiment très très mal. J’ai perdu beaucoup de poids suite à cette opération (ndlr : suite à une intolérance à un médicament, Pierre Ménès a eu des problèmes cardiaques et aux reins). J’ai été très fatigué, je n’ai pas pu me rendre à mon procès. Cela m’a été reproché. J’ai perdu 11 kilos suite à l’opération.

« Avec Pierrot Le Foot, je partais d’une page vide »

Vous avez lancé il y a quelques mois votre plateforme Pierrot Le foot, comment jugez-vous son lancement ?

Je suis satisfait, je partais d’une page vide sans communication. Avec une grande défiance d’une partie de l’opinion publique. J’ai ouvert la chaîne sur YouTube le 15 novembre. On est à plus de 3 millions de vues. Je suis content pour le moment du lancement de Pierrot Le Foot.

Qui y a-t-il derrière Pierrot Le foot, comment s’organise votre média au quotidien ?

J’ai une personne qui travaille avec moi, Manuel Bousquet. Il m’aide à écrire les textes et à la partie technique.

Vous avez interrogé de nombreuses personnalités comme Bruno Genesio, Ludovic Blas… que retenez-vous de ces échanges ?

C’était intéressant d’être au contact, d’échanger avec eux sur tous les aspects du foot. J’ai l’habitude, je l’ai beaucoup fait à l’Équipe. Après c’est très difficile, il faut passer par des attachés de presse. La communication des joueurs et des clubs est très verrouillé. Ce n’est pas comme avant. Ce mode de fonctionnement, c’est pas trop mon dada.

« L’économie de Pierrot Le Foot est fragile »

Qu’allons-nous voir chez Pierrot Le Foot à la reprise ?

Il y aura des vidéos plus fréquentes avec le nombre de matchs et l’Équipe de France. Je ne sais pas trop encore comment cela va se dessiner. Je vais faire une grande couverture sur les Bleus. Je vais voir pour des interviews à distance avec des joueurs comme Bafe Gomis. Je veux limiter mes déplacements, car L’économie de Pierrot le Foot est fragile.

À moyen terme, quels objectifs avez-vous pour votre média, quelle est votre stratégie ?

Je ne sais pas. Je dois avoir une discussion avec le groupe Reworld media. Pour le moment, Pierrot Le Foot, c’est très égocentrique.

À quelques mois de la Coupe du Monde, quelle analyse faites-vous de l’Equipe de France, Prévoyez-vous un dispositif spécial ?

Les 4 derniers matchs ont été très mauvais. Beaucoup de joueurs se sont blessés. On ne peut pas demander à Benzema d’être tout le temps performant. Il ne faut pas oublier que, lors des précédentes éditions de la Coupe u Monde, le champion du monde en titre a été sortie au premier tour. Il faut que Benzema et Mbappé soient en forme pour conquérir la troisième étoile. Concernant le dispositif, je réfléchis encore mais il y aura une couverture plus importante autour des Bleus.

« Benzema et Mbappé devront être en grande forme »

Quel regard portez-vous sur Les Bleues de Corine Diacre ?

J’avoue que j’ai été frappée par le décalage physique entre l’Allemagne et la France. On pouvait difficilement espérer mieux. L’absence de Katoto a été préjudiciable avec son côté athlétique.

Je ne comprends pas qu’Amandine Henry ou d’autres joueuses ne fassent pas l’aventure avec ce groupe pour aller plus loin.

Pour finir, c’est quoi le prono de Pierrot pour l’Equipe de France ?

Je penses au moins la demi-finale. Après il y a beaucoup de hasard dans une Coupe du Monde.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi