samedi 13 avril 2024

Pourquoi le PSG n’a pas besoin de nouveaux joueurs, mais d’une nouvelle mentalité

À lire

Après la prolongation de Kylian Mbappé, le PSG doit entreprendre une profonde révolution. Mais pas forcément celle que l’on croit…

Le PSG a-t-il véritablement besoin de nouveaux joueurs pour devenir plus compétitif ? Virer Neymar, Wijnaldum, Paredes, Draxler ou Icardi va-t-il forcément ouvrir les portes de la Ligue des Champions au club de la capitale ? Et pourquoi pas se débarrasser aussi de Marquinhos et Verratti, qui ont connu toutes les désillusions du PSG sur la scène européennes sous l’ère QSI ?

D’ailleurs, si on écoutait les médias, toujours prompts à écrire leurs propres vérités, ou au moins celles qui font le buzz, Kylian Mbappé, devenu le grand patron du PSG depuis sa prolongation, n’en pense pas moins.

Kylian Mbappé veut un nouvel état d’esprit avant de nouveaux joueurs

Mais de l’image médiatique à la réalité, il y a une marge qu’il convient de ne pas franchir, en rétablissant la vérité. S’il a bien été sondé sur les changements nécessaires au sein du club, Kylian Mbappé n’a pas donné de listes de joueurs à bannir et d’autres à inviter dans la capitale. Ça, c’est le boulot de Luis Campos, qui a déjà commencé à travailler pour le futur du club de la capitale.

A LIRE AUSSI : Voici la raison pour laquelle Neymar ne quittera pas le PSG

Selon nos informations, que nous tenons de son environnement proche, Kylian Mbappé a surtout évoqué un changement de mentalité au sein du club, appelant à privilégier le sportif avant le marketing. Mais surtout, le meilleur buteur et meilleur passeur de la saison, a souhaité replacer chacun devant ses responsabilités.

Un entraîneur avec de vrais pouvoirs

Avec plus de pouvoir accordé à l’entraîneur. C’est d’ailleurs ce qui a entraîné le départ de Leonardo, à qui on a reproché d’influer trop sur le management de l’équipe, en imposant sa politique sportive, au détriment de celle des coachs (ça a été le cas pour Tuchel avant Pochettino). Redonner du pouvoir à l’institution : tel est le seul véritable souhait émis par Kylian Mbappé en privé.

L’arrivée de Luis Campos, dont le rôle au PSG est surtout axé sur le recrutement  et sue la politique sportive, plus que sur la façon d’aborder un match (d’ailleurs, il ne devrait pas avoir le titre de directeur sportif) va dans ce sens.

C’est moins le recrutement que la gestion de l’effectif qui est mise en cause. Il y a un an, qui pouvait remettre en question l’arrivée de Georginio Wijnaldum, pilier de Liverpool et de l’équipe des Pays-Bas ? Le constat est pourtant terrible : l’environnement parisien a fait sombrer l’international néerlandais. C’est la même chose pour Mauro Icardi. Au sommet avec l’Inter Milan, l’Argentin est devenu l’ombre de lui-même dans la capitale. Est-il devenu un mauvais joueur pour autant ? On pourrait avoir la même remarque pour Julian Draxler… Ces joueurs ont perdu leur niveau au fil des semaines passées à Paris.

Si le mal est irréversible, alors oui, il faut changer. Mais sans changement dans la politique sportive, cela ne sert à rien. Les noms de Franky De Jong, Sadio Mané, Paul Pogba et Ousmane Dembélé (liste non exhaustive) circulent… Mais quelles sont les garanties ? Sans changement au niveau du management, que deviendront ces joueurs d’ici quelques mois ?

Le changement passe par Neymar

Le changement a commencé, avec la pression mise sur Neymar. En lui faisant comprendre qu’il n’est plus intouchable, le PSG lui fait clairement ressentir qu’il attend plus de sa part. Dans l’espoir que le futur coach (peut-être toujours Pochettino) aura pouvoir de le mettre sur le banc s’il ne répond pas aux attentes. Où s’il faut le préserver pour un rendez-vous plutôt qu’un autre…

Ce qui n’empêche pas bien sûr aussi, de vouloir élever le niveau de jeu de ces « joueurs de complément », ce qui passera obligatoirement par la mise en place d’une concurrence saine et beaucoup plus approfondie, imposant un niveau de performances digne du statut de chacun.

Le rôle de Nasser Al-Khelaïfi est aussi identifié dans « l’audit » imposé par la prolongation de Kylian Mbappé, au moment où le club de la capitale doit réussir sa mutation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi