mercredi 29 mai 2024

PSG : avant City, la gestion parfaite de Pochettino

À lire

Encore en lice sur tous les tableaux, le PSG pouvait craindre la série de trois matchs en huit jours joués avant d’affronter City mercredi. Mais Paris a gagné ses trois matchs, avec une gestion parfaite de l’effectif par Mauricio Pochettino.

Saint-Etienne, Angers et Metz : avant a réception de Manchester City mercredi, le PSG avait trois matchs à jouer en huit jours. Il les a tous gagnés. Alors que le club de la capitale voit sa suprématie plus que jamais remise en question cette saison, Mauricio Pochettino était aussi attendu au tournant pour sa façon de gérer ces trois rencontres.

Thilo Kehrer est le seul joueur de l’effectif à avoir démarré le trois matchs comme titulaire. L’Allemand a du reste enchainé à Metz son quatrième match de Ligue 1 dans le onze de départ. Que ce soit au poste de latéral droit (contre Lille et Strasbourg) ou en défense centrale (contre Saint-Etienne et à Metz). Avec le match de Coupe de France contre Angers, cela fait même cinq titularisations de suite. En revanche, il n’a joué aucun des deux matchs contre le Bayern.

Des choix forcés mais pas seulement

Si certains choix de Pochettino ont été forcés, notamment en raison des suspensions de Neymar, Paredes et Gueye (contre Saint-Etienne), le successeur de Tuchel a également choisi de laisser Keyor Navas et Marco Verratti au repos contre les Verts et surtout en Coupe de France dans la semaine (alors qu’ils étaient aptes à jouer).

Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe ont également tous les deux regardé la qualification pour les demi-finales du banc de touche, sans entrer en jeu. Pourtant, les absences de Diallo et Marquinhos pour cette rencontre auraient pu pousser l’Argentin à utiliser Kimpembé.

Angel Di Maria, lui, était titulaire en Coupe de France comme face à Saint-Etienne quatre jours plus tôt, mais a pu se reposer contre Metz en ne participant qu’à la dernière demi-heure de la rencontre. Rencontre que Neymar n’a pas terminé, pour éviter une blessure bête en fin de rencontre.

Marco Verratti, le symbole de la bonne gestion de l’effectif

Profitant du retour de la majorité de ses joueurs, le coach argentin a régulièrement fait tourner sans jamais donner l’impression d’aligner une équipe diminuée. Au contraire même, les joueurs sortis du banc ou de l’infirmerie ont eu leur mot à dire. A l’image de Mauro Icardi, qui offre la victoire au PSG dans les arrêts de jeu contre Saint-Etienne (3-2, 33ème journée), réussit un triplé en Coupe et inscrit même un nouveau but face aux Messins.

On peut aussi attribuer à Pochettino la bonne gestion de Marco Verratti, qui a joué les 93 minutes du match contre Metz et est prêt pour jouer contre City.

Cerise sur le gâteau : le PSG a même récupéré la première place. Les Parisiens ont deux points d’avance sur les Dogues qui jouent demain à Lille et quatre sur Monaco, troisième (cinq sur Lyon).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi