mercredi 5 octobre 2022

Rennes s’est-il affaibli au mercato ?

Rennes - Bordeaux (19h)

À lire

Une victoire sur les huit derniers matchs. Depuis que Rennes a commencé sa campagne en Ligue des Champions, les résultats sont en chute libre. Novices dans la reine des compétitions européennes, les Bretons étaient prévenus mais se sont-ils suffisamment préparés, notamment pendant le Mercato ? Au contraire, l’équipe semble s’être affaiblie durant l’été… 

Cet été, Nicolas Holveck n’a pas caché les ambitions du Stade Rennais pour le mercato : recruter des joueurs de niveau Ligue des Champions. Le successeur d’Olivier Létang a même évoqué certaines pistes. Sans citer de nom, mais en précisant, « ces joueurs ont un niveau supérieur à la Ligue Europa ».

Finalement, les Bretons ont dépensé 61 millions d’euros pour prendre Martin Terrier qui n’était pas titulaire à Lyon (avec qui il a joué en tout et pour tout 9 matchs de C1), Nayef Aguerd, qui jouait le maintien la saison dernière avec Dijon, Serhou Guirassy, qui lui est descendu en Ligue 2 avec Amiens, Daniele Rugani, remplaçant à la Juventus, Dalbert, en échec à l’Inter, Alfred Gomis qui comme Aguerd jouait le maintien avec Dijon lors du précédent exercice, ainsi que le très jeune espoir belge Jérémy Doku. Un talent brut encore à façonner.

Bien sûr, il n’est pas question de remettre en cause le niveau de ces joueurs, mais on peut toutefois se poser la question : ont-ils réellement relevé le niveau de l’équipe ? 

Guirassy n’a pas éclipsé Niang

Si Doku, sur lequel les Rennais ont investi 26 millions d’euros, est un des plus grands espoirs du football belge, il est encore tendre et n’avait aucune expérience sur la scène européenne avant d’arriver en Bretagne. Pour les autres, il est encore trop tôt. Mais on doute déjà que Guirassy (bloqué à 3 buts en Ligue 1) apporte plus que Niang (23 buts en 69 matchs lors des deux dernières saisons) ou si Aguerd et Rugani vont pousser Da Silva sur le banc… 

Le problème du Stade Rennais c’est qu’il a vu partir dans le même temps (et dans les derniers jours du mercato) Raphinha et Edouard Mendy. Le premier, irrégulier la saison dernière, semblait avoir trouvé ses marques, quand au second, il était sans doute le meilleur joueur de l’équipe la saison dernière. Il suffit de voir ses performances dans le but de Chelsea pour s’apercevoir qu’il manque déjà. Même si Gomis, Sénégalais comme lui, est arrivé précédé d’une belle réputation.

Une équipe dépendante d’un gamin de 18 ans

Toutes ces informations mises bout à bout nous amènent à nous poser sérieusement la question : Rennes s’est-il vraiment renforcé cet été ? Quantitativement, c’est indéniable, qualitativement, la réponse est non.

Pour les Bretons, le gros coup de l’été a surtout été de conserver Eduardo Camavinga, suivi de près par les plus gros clubs européens, dont le Real Madrid et le PSG. Mais là encore, on peut se poser la question : est-il bon pour un club qui vise le Top 5 en championnat et une qualification pour les huitièmes de la C1 de dépendre à ce point d’un gamin de 18 ans ?  

Les deux prochains matchs à domicile (contre Bordeaux ce soir en Ligue 1 et Chelsea mardi en Ligue des Champions) vont nous en dire un peu plus sur la capacité des Rennais à rester compétitifs au très haut niveau en restant dans la haut de tableau en Ligue 1 et en conservant un espoir de se qualifier au moins pour la Ligue Europa en terminant troisième. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi