dimanche 21 avril 2024

Sidy Cissoko, encore plus fort que Victor Wembanyama ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Il vient de fêter ses 19 ans, mais Sidy Cissoko, qui a choisi la G-League Ignite pour grandir (premier espoir né en Europe à rejoindre cette équipe), progresse à une vitesse supersonique. Du coup, les plus belles choses sont à prévoir pour ce joueur au parcours atypique et annoncé au 1er tour de la prochaine draft.

Sidy Cissoko est une des grandes promesses du basket français. Si actuellement le nom de Victor Wembanyama revient sur toutes les lèvres et qu’il devrait découvrir la Grande Ligue par la grande porte, le natif du Val-de-Marne fait lui-aussi beaucoup parler de lui. En rejoignant la NBA G-League Ignite (11,8 points, 2,9 rebonds et 3,2 passes de moyenne) en provenance de Baskonia, le meneur/arrière est devenu le premier Européen à rejoindre cette formation.

Un type de programme très coté qui a vu passer également des joueurs très forts parmi les dix premiers choix d’une draft comme par exemple Jalen Green (Houston), Jonathan Kuminga (Golden State) ou Dyson Daniels (Nouvelle-Orléans). En relevant ce défi, le natif de Saint-Maurice a su très vite que cette option allait être la bonne pour son avenir :

« Je pense que cela peut m’aider car j’ai le rêve d’aller jouer en NBA avec les meilleurs joueurs du monde, confiait il y a quelques mois l’intéressé sur le podcast de massiveballoficial.com. C’est la meilleure option pour moi d’aller changer mon jeu en tant que joueur NBA avec un rythme différent. Il y a beaucoup plus d’intensité qu’en Europe ».

Dans ce processus à intégrer et digérer, un joueur l’a beaucoup aidé ; Scoot Henderson (19 ans), un meneur très talentueux, promis aux meilleurs choix de la prochaine draft (possible n°2 derrière Wembanyama) :

« Avec lui, nous sommes comme des frères, a ajouté Cissoko. Il me conseille notamment sur ce que je dois faire et sur ce que je ne dois pas faire. C’est un plaisir de jouer avec un basketteur comme lui. Cela a un impact sur toute l’équipe ».

Plusieurs sites spécialisés dont ESPN ont notamment prévu que Sidy Cissoko sera retenu très haut lors de la prochaine draft et même au 1er tour. Le jeune champion a déjà renvoyé de puissants indicateurs dans cette perspective ces dernières semaines. Le 15 mars, il a égalé son record de points (24) contre les Sioux Falls avec 5 rebonds et 3 passes. Avec des moyennes cette saison de près de 12 points, 3 rebonds et 3 passes, Cissoko a fait ses gammes en NBA G-League.

Les bons conseils de scoot Henderson

Il s’est fait beaucoup remarquer aussi par les scouts de la NBA. Sélectionné pour le Rising Stars Challenge du NBA All-Star Game 2023, l’ancien joueur de Draveil et Ris-Orangis a impressionné. Pooh Jeter, passé par Sacramento et Limoges, co-équipier du Tricolore en G-League Ignite n’a pas manqué, il y a peu, de témoigner toute son admiration pour le Français sur son compte twitter :

« Il n’a que 18 ans (19, Ndlr). Et devinez quoi ? De tous les ailiers et arrières de G-League, il est top 2 au niveau des dunks. Quand vous voudrez vraiment parler de notre équipe Ignite, faites signe hein. Continue comme ça Sidy ». Ousmane Dieng du Thunder est également sous le charme :

« Sidy a beaucoup de qualités. C’est un très bon joueur. Je l’ai affronté quand il a joué OKC en G-League. Il est très agressif dans son jeu. Il a une qualité de passe très bonne aussi. Je pense que les choses devraient bien se passer pour lui. Je lui souhaite d’être drafté cette année. Je pense qu’il peut avoir un bel avenir dans cette Grande Ligue ».

Lamine Kebe sous le charme de Cissoko

Lamine Kebe, sélectionneur des U18 l’été dernier, confirme tout le bien qu’il pense de Sidy Cissoko :

« Il a un potentiel et une polyvalence exceptionnels. Il a des compétences variées. Ce sont des marqueurs du très haut niveau. Il reste assez unique dans son profil. Il est capable de jouer sur différents aspects du jeu, face au cercle, dos au cercle avec une très grande vision du jeu. Ajouté à cela, il est doté d’une très bonne qualité de passe. Il a donc beaucoup d’atouts. On peut y additionner une grande qualité de scoring proche et loin du cercle. Sidy est un attaquant très complet. Il a beaucoup de talent. Je ne suis pas surpris de le voir performer en G-League et d’être potentiellement à la draft NBA au 1er tour, ce que je lui souhaite fortement. »

« Il a tous les atouts, le potentiel et la capacité, pour réussir en NBA. Cependant, il doit continuer à progresser, à s’accrocher, à travailler et à franchir des étapes. Après, on le sait, la NBA est très concurrentielle et très difficile. C’est déjà une étape d’y accéder. Ensuite, le plus gros des challenges, c’est d’y durer, mais j’ai bon espoir pour lui. »

« S’il arrive à mettre toutes ses compétences en musique, cela peut donner quelque chose de très fort. Sidy a un parcours très différent de celui de Victor Wembanyama. Victor a suivi un cursus classique en France. Sidy, lui, est parti très tôt en Espagne. Ils sont tous les deux de la même génération. Néanmoins, ils n’ont pas du tout la même trajectoire, ni le même poste. Si on associe à leurs noms celui de Rayan Rupert qui devrait être aussi au 1er tour de la draft, on a de beaux parcours potentiels pour le futur de l’équipe de France. »

Sidy Cissoko en prend effectivement le chemin. Le plus dur va commencer pour lui. Confirmer au plus haut niveau les immenses attentes placées en lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi