mardi 4 octobre 2022

Sinaly Diomande (Lyon) : « Sergio Ramos, ma première idole »

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Sinaly Diomande est un défenseur arypique à Lyon. Le jeune lyonnais apprend en charnière centrale aux côtés de Marcelo et Denayer.

Quel est votre premier souvenir de foot ?

C’était de devenir footballeur professionnel dans un grand club en Europe. Dans mon enfance, je n’ai par contre pas le souvenir d’un événement marquant qui ait déclenché mon amour pour ce sport.

Qui a été votre première idole ?

Sergio Ramos. Il a l’agressivité d’un grand défenseur, la mentalité d’un leader. Un défenseur doit être comme Ramos. Et après, Kolo Touré.

Avez-vous toujours été défenseur ?

Oui, j’ai d’abord été latéral. J’ai un peu joué au milieu ensuite puis je me suis installé en défense centrale.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce poste de défenseur central ?

D’abord le fait de défendre afin que l’équipe n’encaisse pas de but. J’aime défendre, gagner les duels pour montrer la voie à mes coéquipiers.

Sinaly Diomande apprend aux côtés de Marcelo et Denayer

Diriez-vous, comme Rémi Garde le disait à l’époque des débuts de Samuel Umtiti, que le ballon ne vous « brûle pas les pieds » ?

Oui, je suis à l’aise avec le ballon. Depuis tout petit, je joue à un jeu africain, « le petit poteau brésilien », qui me permet d’avoir une bonne maîtrise technique. Je ne suis pas surpris et je n’ai pas peur quand j’ai le ballon.

Samuel Umtiti peut-il être un modèle ?

Pourquoi pas ? C’est un grand défenseur. Jouer comme lui et devenir l’un des plus grands défenseurs du monde comme lui, c’est un rêve.

Juninho a souvent eu des mots élogieux à votre égard. Sentez-vous la confiance du club ?

Oui, déjà par le fait d’avoir prolongé (jusqu’en 2025, Ndlr). A moi désormais de leur rendre cette confiance en continuant à travailler pour poursuivre ma progression.

Quelle compétition rêvez-vous le plus de gagner ?

La Ligue des Champions et après la Coupe d’Afrique des Nations.

Qu’est-ce que cela représente de porter le maillot de la Côte d’Ivoire ?

Cela m’a fait plaisir car c’est un maillot que j’ai toujours rêvé de porter quand je voyais jouer Kolo Touré ou Didier Drogba. Quand j’ai eu l’opportunité, je n’ai pas hésité une seconde.

En dehors du football, quel est votre sport favori ?

Le basket, même si je ne suis pas très bon.

On sait que vous y jouez entre vous dans votre salle d’échauffement, qui est le meilleur ?

Pour moi, c’est Antho Lopes.

A part un footballeur, qui est votre sportif préféré ?

LeBron James. J’aime bien regarder la NBA.

« Ma sœur m’explique en vidéo comment cuisiner »

Quel est votre style de musique ?

La musique africaine, celle de chez moi : Magic System, Yodé et Siro…

Quelle est votre application favorite?

Whatsapp car je discute tout le temps avec ma famille et mes amis en Afrique.

Quel est votre plat préféré ?

Un plat ivoirien : la sauce graine et du riz. Je vis seul ici à Lyon et je commence à me débrouiller en cuisine. Mais souvent, j’appelle ma sœur et elle m’explique par vidéo comment faire !

Toute votre famille est au pays ?

Oui, c’est un peu dur, mais c’est comme ça. Je vis seul, j’ai quitté le centre de formation il y a un an et demi.

L’adaptation a-t-elle été difficile ?

Pas trop. Même à mon arrivée en France, je me suis vite adapté.

Retrouvez la version longue de cet entretien dans le magazine Le Foot Lyon, en vente ici ou chez votre marchand de journaux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi