dimanche 25 septembre 2022

Une semaine sous tension pour l’OM avant Nantes

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Une semaine après la belle victoire contre Reims, la sortie de l’OM à Brest a ravivé toutes les tensions apparues lors de la préparation.

On a beau essayer de s’y habituer, c’est toujours surprenant. En l’espace de huit jours, les supporters marseillais sont passés de l’enthousiasme, pour ne pas dire l’euphorie, à la déprime.

Tenu en échec à Brest après avoir été plus proche de perdre que de prendre les trois points, l’OM a retrouvé les doutes qui ont accompagné sa préparation. Alors que la performance de Reims face à Clermont (défaite 2-4 sur sa pelouse) nuance l’analyse du bon match de la semaine dernière.

Dimitri Payet, de moins en moins capitaine…

Défense dépassée, manque de réaction d’Igor Tudor et de capacité à changer son système pour contrer celui mis en place par Der Zakarian… Sur les réseaux sociaux, les supporters ont rapidement ressorti les griefs déjà apparu en juillet. Toujours avec l’excès qui les  caractérisent.

Sur Twitter, les supporter de l’OM manifestent leur colère…

Alors que, l’entrée en jeu d’Alexis Sanchez à la pause, pas plus que celle de Dimitri Payet pour les 21 dernières minutes, n’ont rien apporté, laissant les Olympiens en souffrance face à des Brestois déterminés.

Autant dire que c’est une semaine compliquée que s’apprêtent à vivre les Marseillais, avant la réception de Nantes samedi prochain (21h).

Interrogé sur ce troisième match, avec une pression qui s’accentue, le coach croate n’a pas laissé percevoir l’ombre d’un doute. « Un changement de stratégie contre Nantes ? Non, on va continuer à jouer comme on le fait » a déjà prévenu Tudor, inflexible.

Avec un gros point d’interrogation : le rôle de Dimitri Payet dans cette équipe ? Avec seulement 33 minutes de jeu en deux matchs, le n°10 de l’OM est de moins en moins capitaine. Lors de ses entrées en jeu, il a d’ailleurs refusé à chaque fois de récupérer le brassard.

Quel rôle pour Alexis Sanchez ?

L’utilisation d’Alexis Sanchez va aussi occuper les débats d’ici samedi. A Brest, le Chilien est d’abord entré à la place d’Ünder, avant de passer en pointe un peu plus tard lors de la sortie de Milik.

Une chose est sûre : alors que l’OM a un calendrier plutôt facile sur le papier, ses supporters vivraient très mal la perte de nouveaux points précieux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi