samedi 28 janvier 2023

William Saliba (Arsenal), défenseur d’avenir

À lire

A 21 ans, William Saliba représente l’avenir des Bleus lui qui a joué 42 minutes (contre la Tunisie) lors du dernier Mondial. Après plusieurs prêts en L1, le défenseur central est devenu un pion majeur d’Arsenal.

Parler de Bondy, c’est penser à Kylian Mbappé mais, depuis quelques mois, son nom est également une référence pour la ville du 93. Depuis qu’il a gagné ses galons d’international en 2022, William Saliba s’est installé comme un élément d’avenir pour les Bleus, mais également pour Arsenal.

Après avoir fait ses gammes à l’AS Bondy dès l’âge de 6 ans. Saliba n’a pas attendu pour taper dans l’œil des plus grands recruteurs quand il continuait à grandir au FC Montfermeil alors qu’il a 14 ans. Au départ, c’est comme attaquant puis milieu défensif, ensuite il devient défenseur central en changeant de club.

Saint-Etienne ne tarde pas à reconnaître le talent du jeune de Bondy. Il quitte alors la région parisienne en 2016 pour rejoindre le Forez. Pendant deux saisons, il peaufine sa progression avant d’être rapidement considéré comme le futur des Verts au point de signer son premier contrat professionnel à 17 ans ! Lors de la saison 2018/2019, il découvre la Ligue 1 et s’impose comme l’une des révélations du championnat de France.

Mathieu Debuchy le découvre également comme coéquipier et ne mâche pas ses mots le concernant. « C’est un grand joueur. Il est fort avec une bonne technique. Il est rapide. Il a beaucoup de qualités pour jouer à très haut niveau. » Dans un contexte difficile et malgré un Saint-Etienne qui joue sa survie en L1, Saliba se démarque. Arsenal ne souhaite d’ailleurs pas attendre pour le recruter.

« Saliba dégage beaucoup de sérénité et de tranquillité »

Lors de l’été 2019, il signe jusqu’en 2024 pour les Gunners, pour 30 M€. Une bonne affaire pour Saint-Etienne qui le conserve encore une année en prêt. Mais, contrariée par des blessures, cette saison n’aura pas la même saveur. Il repart à Arsenal, mais doit se contenter de miettes avec des matches avec la réserve et en coupes. Au point de demander à quitter la Premier League pour se relancer à Nice.

Il y fera une bonne deuxième partie de saison pour enfin prendre son envol en Ligue 1 et s’affirmer comme une valeur sûre. En 2021, il décide de profiter de l’intérêt de l’OM pour continuer sa progression dans un grand club français. Sous les ordres de Jorge Sampaoli, William Saliba passe un cap et s’affirme comme l’un des meilleurs défenseurs de France, au point de remporter le Trophée UNFP de meilleur Espoir de Ligue 1 et d’être dans l’équipe-type de la saison. De quoi lui offrir une nouvelle chance à Arsenal.

« Avec William, on s’entend bien, on a beaucoup échangé sur Arsenal, expliquait Mathieu Debuchy au moment de son départ en Angleterre. Je suis encore en contact avec des gens de là-bas. Ils m’ont posé beaucoup de questions sur lui. Je sais qu’il a les capacités pour s’imposer rapidement à Arsenal. Je lui ai dit de rester comme il était, parce que c’est un gars qui a la tête sur les épaules et c’est un travailleur. »

Mikel Arteta a fait le forcing pour Saliba

Et depuis qu’il est revenu, Mikel Arteta n’a pas mis longtemps à encenser son nouveau joueur.

« On a voulu le laisser être ce qu’il est. Le faire signer à 19 ans et le faire revenir deux ans plus tard est inhabituel. Mais il a été déterminé et volontaire pour venir ici et prouver qu’il était prêt. Maintenant, on met le joueur dans un environnement où il peut être à l’aise et où il peut en profiter. »

Et son parcours lui donne raison puisque même Didier Deschamps est également conscient que William Saliba peut avoir un rôle à jouer en équipe de France. « On le suit depuis un moment. C’est un bon défenseur dans le duel. Il est rapide, a un bon jeu de tête et dégage beaucoup de sérénité et de tranquillité. » Au regard de sa marge de progression, William Saliba n’a pas fini de faire parler de lui.

Les grandes dates du Vice-Champion du Monde

30 MAI 2018

Défenseur prometteur de l’ASSE depuis son arrivée en 2016, William Saliba signe son premier contrat pro alors qu’il vient de fêter ses 17 ans.

25 SEPTEMBRE 2018

Il débute en Ligue 1 face à Toulouse lors d’une victoire 3-2 lors de la 7ème journée où il remplace comme titulaire Loïc Perrin.

23 AVRIL 2019

Performant dès sa première saison sous le maillot vert, Saliba prolonge son contrat jusqu’en 2023.

25 JUILLET 2019

Avant de s’engager pour Arsenal, contre 30 M€, il poursuit sa progression une année supplémentaire dans le Forez. Un an de prêt où il connaîtra plusieurs blessures, notamment à l’ischio et au pied.

4 JANVIER 2021

Revenu à Arsenal, Saliba doit se contenter de matches avec la réserve et de présence sur le banc. En manque de temps de jeu, il est prêté à l’OGC Nice dès le Mercato d’hiver où il jouera son premier match deux jours plus tard à Brest (0-2).

23 MAI 2021

Lors de la dernière journée de Ligue 1, l’ancien stéphanois inscrit son premier but en professionnels lors de la victoire des Aiglons 3-2 du côté de Lyon !

15 JUILLET 2021

Il est une nouvelle fois prêté, cette fois à l’Olympique de Marseille. Un prêt d’un an où il explose définitivement grâce notamment à un beau parcours en Ligue Europa Conférence.

25 MARS 2022

Appelé pour la première fois en équipe de France, il connaît sa première sélection face à la Côte d’Ivoire (2-1), au stade Vélodrome.

20 AOÛT 2022

De retour en Premier League, William Saliba explose et devient un taulier de la bonne saison actuelle des Gunners. Le 20 août, il inscrit son premier but face à Bournemouth (3-0).

30 NOVEMBRE 2022

Lors de la Coupe du monde au Qatar, William Saliba remplace Raphaël Varane lors du match face à la Tunisie (1-0) ; son premier match dans un Mondial.

Les déclas chocs du Gunner

« Je suis fier d’avoir signé mon premier contrat professionnel à Saint-Etienne. C’est un honneur de voir que l’ASSE compte sur moi. Je prends ce premier contrat comme une grande marque de confiance et une étape vers le très haut niveau. »

« Je suis très heureux de prolonger mon aventure avec l’ASSE, mon club formateur. Je remercie tous mes formateurs et toutes les personnes qui ont contribué à mon évolution au sein du club. »

« L’histoire, l’écusson… Depuis que je suis petit, je regarde Arsenal jouer en Ligue des Champions, et il y a beaucoup de joueurs Français qui sont passés par ici. Cela m’a vraiment aidé à me décider. »

« Nice était mon choix favori car c’est un bon club que j’aime, qui joue toujours le haut de tableau et a de l’ambition. SaintEtienne, c’est chez moi, c’est une zone de confort. Je voulais en sortir. »

« J’ai passé un palier. L’OM est un grand club. Il y a plus de pression et plus d’attente. J’espérais enchaîner une saison pleine. C’était une nouveauté pour moi depuis que je suis professionnel à cause des blessures. C’est beaucoup plus facile de grandir quand on enchaîne les matches. »

« C’est un honneur de porter ce maillot de l’équipe de France et surtout au Vélodrome, à la maison. C’est sûr que je vais très bien dormir, je suis très content. Connaître aussi rapidement ma première sélection ? Non je ne l’imaginais pas. »

« C’est très bien quand vous commencez à avoir votre première chance dans ce club incroyable (Arsenal). Je suis donc si heureux et j’ai faim de plus. »

« Arsenal me surveillait pendant mon prêt à l’OM »

« Quand j’étais prêté, ça m’a aidé à me motiver chaque jour en sachant qu’Arsenal me surveillait, était en contact avec moi et que bientôt je serai de retour ici. Mon objectif a toujours été de revenir jouer ici. »

« Je veux aider le club à revenir au sommet. Je vais tout donner pour que ce club nous aide à y revenir. Cela a été difficile pour moi aussi parfois à Arsenal, ne pas jouer tout le temps, mais parfois le sport est comme ça. »

« Je ne suis pas déçu de ne pas être titulaire, c’est ma première Coupe du monde, j’ai 21 ans, je suis jeune. C’est clair que tous les joueurs ici veulent commencer les matches, mais ce n’est pas possible. Moi, en tout cas, je ne suis pas déçu et déjà très fier d’être ici, je me tiens prêt au cas où le coach aurait besoin de moi. On est un groupe de 25 qui espèrent aller jusqu’au bout. »

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi