mercredi 28 septembre 2022

Top 50 des joueurs de la saison 2021-2022 (1 à 10) : Mbappé, Messi, Benzema… Quel duel de buteurs !

À lire

Alors que le mois d’août approche avec la reprise de tous les grands championnats, Le Quotidien du Sport passe en revue les cinquante joueurs les plus attendus.

Maxence Caqueret – Lyon

Impressionnant de maturité et d’intelligence de jeu lors de sa première campagne de Ligue des Champions, jusqu’au Final 8 de Lisbonne, le jeune Gone a eu plus de mal à confirmer en 2020/2021, moins utilisé par Rudi Garcia qui lui a souvent préféré Mendes, Paqueta ou Guimaraes. Le « Prince de Vénissieux »  s’est toutefois rappelé au bon souvenir de son coach en fin d’exercice, pour retrouver du temps de jeu et un statut de titulaire qui sied davantage à son talent.

Avec l’arrivée de Peter Bosz, un entraîneur qui a l’habitude de s’appuyer sur les jeunes, c’est un nouveau départ pour lui, la possibilité de continuer à progresser, de s’inscrire dans la durée et d’être le symbole du renouveau lyonnais, en championnat, mais aussi en Ligue Europa.

Harry Kane – Tottenham

Meilleur buteur (pour la troisième fois de sa carrière) et meilleur passeur de Premier League, Kane abordait l’Euro en pleine confiance et non sans espérer pouvoir convaincre un club visant la Ligue des Champions de casser sa tirelire. Car, en l’absence d’Europe la saison prochaine, Tottenham se préparait à laisser filer son capitaine à condition d’un transfert proche des 100 M€. City, le Barça, United, la Juve ou le Real étaient les rares destinations qui pouvaient lui permettre d’enrichir un palmarès encore vierge de tout titre (une finale de Ligue des Champions, deux finales de Coupe de la League et une 2ème place de Premier League).

Lionel Messi – FC Barcelone

Au sortir d’une saison ponctuée sans autre victoire que la Coupe d’Espagne pour le Barça, Messi a ajouté un 8ème titre de meilleur buteur de la Liga à son actif, le cinquième d’affilée, un record.

Alors qu’il n’avait pas encore prolongé son aventure en Catalogne, que sa venue au PSG ou à City suscitait encore tous les fantasmes, il était encore à 33 ans le plus efficace de tous les attaquants européens et en position de le demeurer encore à Barcelone avec les renforts de Depay et Agüero pour lui offrir encore plus de possibilités de battre tous les records (de matches, de buts) et de se préparer pour sa dernière Coupe du Monde en 2022.

André Sylva – Eintracht Franckort

Deuxième meilleur buteur de Bundesliga (28 buts), derrière l’intouchable Lewandowski, l’international portugais de l’Eintracht Francfort a, de son propre aveu, « vécu une saison sensationnelle » . La meilleure de sa carrière. Après avoir échoué à s’imposer au Milan AC puis au FC Séville, il a même été à deux doigts de qualifier son club pour la Ligue des Champions pour la première fois depuis 1980. A défaut, il a réussi à redevenir le serial buteur qu’il était à Porto et à se repositionner en successeur ou en alternative crédible à CR7 en sélection bien au-delà de l’Euro.

Kilian Mbappé – Paris Saint-Germain

Le meilleur buteur du championnat espérait énormément d’un Euro qui pouvait être pour lui un tremplin vers le Ballon d’Or. A défaut d’avoir pu être champion d’Europe avec le PSG, c’est avec l’ambition de l’être avec les Bleus qu’il abordait sa deuxième grande compétition internationale, trois ans après la Coupe du monde. Il s’agissait ensuite de faire de sa cinquième saison au PSG celle de l’apothéose, avec la reconquête de la Ligue 1 d’abord, mais surtout la quête de la Ligue des Champions… avec dans la foulée la Coupe du monde au Qatar qui pourrait être le bon moment pour succéder sur le trône au duo Léo Messi-Cristiano Ronaldo. De l’Euro au Mondial, 2021/2022 a tout pour être la saison de la consécration pour le meilleur joueur français de la décennie.

Memphis Depay – Fc Barcelone (en attente de validation par la Liga)

En refusant de prolonger son contrat à Lyon, le buteur des Oranje a ouvert un nouveau chapitre. Quatre ans après son arrivée en France, c’est vers l’Espagne où l’attendait son compatriote Ronald Koeman, qu’il devait s’envoler juste après l’Euro. Son passage en Ligue 1 lui a permis de franchir un palier et d’espérer en franchir d’autres au sein d’un club capable de remporter la Ligue des Champions, après avoir atteint les demifinales en 2020 face au Bayern, futur vainqueur de l’épreuve. Plus mature et serein, plus régulier et constant dans ses efforts, l’ancien mancunien formé au PSV Eindhoven a toutes les cartes pour devenir l’un des meilleurs attaquants du monde et de confirmer ses 20 buts et 10 passes décisives de la meilleure saison de sa carrière.

Karim Benzema – Real Madrid

Son grand retour en équipe de France lui offrait la possibilité de vivre une fin de carrière en apothéose. Au-delà de l’Euro qui pouvait lui permettre de remonter dans le train des Bleus par la grande porte, c’est aussi le départ de Zidane, remplacé par Ancelotti, qui donnait à sa treizième saison madrilène des airs de dernier défi, juste avant la Coupe du monde, et un éventuel retour à la maison, à l’OL, où le président Aulas n’a toujours pas abandonné l’espoir de le faire revenir.

Gerard Moreno – Villareal

Avec 23 buts inscrits en Liga, une victoire en Ligue Europa, l’attaquant espagnol a gagné sa place au coeur de l’attaque de la Roja juste avant l’Euro. Longtemps incapable de dépasser la barre symbolique des 20 buts dans la saison, toutes compétitions confondues, Moreno a fait exploser son plafond cette année (32), au meilleur moment pour ne pas manquer le double rendez-vous européen et mondial et ainsi confirmer son statut officieux de meilleur buteur espagnol de la saison.

Youssef En-Nesyri – FC Séville

Révélation sévillane de l’année, vainqueur de la Ligue Europa en 2020, l’international marocain sera particulièrement attendu, notamment en Ligue des Champions pour une deuxième participation d’affilée. Ses 18 buts en Liga, ses 6 buts en Ligue des Champions en ont fait une valeur sûre de la saison et un des piliers des Lions de l’Atlas à l’horizon de la Coupe du Monde 2022. A moins que d’ici là, son talent et sa marge de progression n’aient poussé un club du Top 10 européen à racheter ses quatre années de contrat pour un transfert évalué à 30 M€…

Kaï Havertz – Chelsea FC

Après des débuts timides en Premier League, le jeune international allemand n’a cessé de monter en puissance à partir du moment où son compatriote, Thomas Tuchel, a pris les rênes de Chelsea. En se montrant un élément clé de la victoire en Ligue des Champions, l’ancien meneur de jeu du Bayer Leverkusen a changé de dimension. Désormais, c’est avec la NationalMannschaft qu’il aspire à s’imposer. En attendant le rendez-vous mondial de la fin de saison prochaine, l’Euro était plus qu’une préparation, sa première phase finale de compétition internationale. A 22 ans, il incarne plus que jamais la relève de la génération championne du monde en 2014.

Et aussi > 41 à 50 > 31 à 40 > 21 à 30 > 11 à 20

Le foot magazine - top mercato

Ne manquez-pas, Le Foot magazine, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi